Jump to content

Veuillez patientez...

  • Pub bloquée :(
Soda

Cinéma : Et si on en parlait !

Recommended Posts

Je pense que ce n'est pas Loïs le problème (le personnage est bien respecté je pense), mais plutôt sa relation avec Superman qui se limite à bien peu de chose.

On s'étonne même du baiser, tellement il se passe trop peu entre eux. (et pourtant c'est Loïs Lane et Clark Kent, quoi)

Share this post


Link to post

Oui mais Krypton méritait qu'on passe du temps dessus, c'est vraiment le manque de Clark Kent qui gène le film.

Comment rendre Superman humain, si on ne montre pas son côté humain, justement ? Superman est un super-héros tellement parfait qu'il est complètement lisse, l'identification est difficile !

Dans Man of Steel ça passe car il est tiraillé entre ses origines et l'endroit où il a grandi. Un véritable choix cornélien (entre le devoir de reconstruire son peuple et l'amour de la planète où il a grandi) devant lui rend son personnage attachant.

Krypton m'a fait penser à Atlantide dans le Critias de Platon. Le philosophe voulait donner une leçon aux Athéniens en leur racontant l'histoire d'Atlantide : le manque de morale des Atlantes les a conduit à la perte (je pense d'ailleurs qu'Atlantide n'a jamais existé et n'est que pure invention de Platon). Cette autodestruction des Kryptoniens me rappellent vraiment cela (d'ailleurs, Clark tient la République de Platon dans les mains à un moment et une Kryptonienne dit justement qu'elle n'a pas de morale, ce qui la rend supérieure, ah, ah, qu'ils sont cons sur Krypton).

Du coup, entre le choix cornélien de Superman et les enjeux soulevés, il fallait que Krypton ai une place importante dans le film.

Seulement, supprimer l'identité secrète, c'est supprimer toute identification, tout humour et tout amour : bref, toute humanité à Superman et du coup, au film.

Sinon, j'ai ultra hâte de voir Pacific Rim (Monstres Academy me fera patienter). Mais le mois d'après c'est Esylium qui risque de péter l'écran. Et je n'ai pas moins d'attente pour The World's End, Gravity, La Désolation de Smaug et Le Loup de Wall Street.

Share this post


Link to post

Bah y'a le choix que tu as bien analysé je trouve qui s'en occupe, de lui donner de l'humanité, mais c'est vrai que y'a comme un manque à gagner au niveau de la relation avec Loïs (qui au passage, n'est pas aussi jolie qu'elle est supposée être je trouve, mais des goûts et des couleurs...). Faut dire que Clark est pas humain à la base : l'élévation au rang de héros est difficile à distinguer, et c'est là le gros point fort du film, y'a le questionnement du passé, un cheminement, des interrogations sur les origines, sur ce qu'il peut faire de ses pouvoirs, et cette accession au "rang" de héros rend Superman plus humain d'une autre manière et aussi le film bien plus appréciable que l'était le précédent sur ce perso DC.

Share this post


Link to post

Oui, globalement Man of Steel est une très bonne surprise que je n'attendais pas plus que cela.

Ça ne vaut pas le premier film de Donner, qui lui se concentrait sur la relation de Loïs et Superman.

EDIT : Je sors d'After Earth. Encore un Shyamalan complètement sous-estimé (seul Le Dernier Maître de l'air est vraiment indéfendable).

Share this post


Link to post

World War Z ou le meilleur film du genre.

Beau, varié, bien scénarisé pour un film de zombie. Vraiment un film de zombie exceptionnel. Quelques moments bien flippant.

Share this post


Link to post

Et bien le moins que l'ont puisse dire c'est que ton critique porte bien son nom. Écrire un pavé fleuve (pléonasme) sur une bande annonce il faut oser. Je suis le premier à me plaindre de cette mode des BA qui en montrent trop. Mais du cout faire ca lui permet de jeter un pavé dans la mare tout en se protégeant. Son ignorance sur la réalité du film le rend inattaquable. Même s'il n'a pas forcement tord sur son jugement du system Holywoodien, c'est complètement désamorcé par le reste de son article farci au troll de bas étage.

Pour le film en lui même, il a simplement le cul entre deux chaises. Torturé entre l'envie de faire du neuf dans un genre surexploité et avoir un résultat tout publique. Alors c'est pleins de bonnes idées (mention spécial à la Corée du Nord), on voyage partout dans le monde (un comble pour un film du genre), et l'angle y est original (la ou la mode est à la survie en mettant totalement les début de l'épidémie de coté, ici on se concentre sur la recherche de la solution par la source). En contre partie les effets spéciaux sont en dent de scie, peu de plan sont consacré aux Zombies, et le sang/gore est absolument inexistant.

Bilan personnel, je ne suis absolument pas déçus, peu de temps est consacré à la pré-pandémie, le film commence quasiment tout de suite dans le vif du sujet et ne se permet aucune pause. Le thriller est passionnant. Et la dernière partie est un grand hommage au genre alors qu'on avait arrêté d'espérer retomber sur nos pieds. (beaucoup de verbes dans cette phrase)

Share this post


Link to post
Putain, mec !!

Même quand tu parles de ciné, faut que tu parles de Juifs !

Y'a autres choses dans la vie, tu sais ? 8O

:lol:

Sinon, des gens intéressés pour aller voir Elysium, le nouveau film de Blomkamp (District 9, gros fan de Halo qui a fait des courts métrages Halo) ? Vous en pensez quoi ?

http://wiki.halo.fr/index.php/Halo_:_Landfall

http://wiki.halo.fr/index.php/Arms_Race

Share this post


Link to post
Putain, mec !!

Même quand tu parles de ciné, faut que tu parles de Juifs !

Y'a autres choses dans la vie, tu sais ? 8O

J'ai parler de juif ? J'ai même pas encore lu la critique en entier tellement que j'en est rien a ciré de ce film et puis tout le monde sait que Holywood appartient à ces derniers, donc surtout dans le ciné ouais, même si j'en est pas parler et la j'avoue j'en parle.

C'est lolylol.

Share this post


Link to post

World War Z ou le meilleur film du genre.

Même si ils volent pas haut non plus et que j'aime pas Will Smith pour moi je suis une légende ou encore 24 heures plus tard sont bien plus aboutis... Et c'est en restant dans les grosses prods américaines modernes hein...

Beau, varié,

Soit.

bien scénarisé pour un film de zombie.

Ça veut dire quoi "pour un film de zombie" ? Parce que c'est un film de "zombie" on doit tolérer de gober que seul le héros et sa copine survivent à un crash d'avion qui les fait arriver pile à quelques lieu du laboratoire qu'ils cherchaient ? C'est un exemples parmi des dizaines et pas forcement le plus "violent" mais personnellement zombie ou pas ça a du mal à passer :roll:

Quelques moments bien flippant.

Ah ? Sachant que tout le film est basé sur Brad et qu'il est évident qu'il ne lui arrivera rien... En plus niveau réalisation c'est axé décrochage de rétine mais pas vraiment "tension"...

Bon pis y'aurait encore beaucoup à dire mais c'est typiquement le genre de grosses prods modernes qui me dépriment et j'ai tout sauf envie de perdre mon temps à en parler. De toute façon 90% des gens adorent et vont le considérer comme un chef d’œuvre donc bon... Soit. Ceci étant je terminerai sur trois points :

- Oui effectivement y'a des scènes sympa et on sent le gros budget (bien que le passage dans le labo est très long et assez pauvre au final).

- Sans vouloir faire mon L2 et en partant du principe que c'est une pure grosse prod hollywoodienne et qu'il ni a rien "d'étonnant" à ça. Je suis le seul à avoir rigoler pour le passage sur Israël ? :) Sérieusement quoi... Qu'on me demande de débrancher mon cerveau pour m'en mettre plein la vue sans avoir à pondre un scénar bien ficelé et accessible au premier niais fan de tunning venu je peux l'accepter (même si ça m'attriste). Mais qu'on rajoute à ça un lavage de cerveau passif aussi grossier ça me hérisse le poil :| Surtout que je parle du passage sur Israël qui vaut des cacahuètes mais là encore c'est loin d'être le seul cas...

Un film de zombie sans une seule goutte de sang ? Pourquoi pas après tout dans une époque tourmentée ou on regarde des mecs se faire égorger sur facebook... Mais bon c'est un peu comme une tarte aux pommes sans pomme quoi :|

Petit bonus sur la 3D : Encore une fois extrêmement déçu... Au final dès que ça bouge trop vite on perd trop en netteté et ça devient brouillon... D'autant plus qu'à part deux trois flocons de neige c'est super mal exploité...

Share this post


Link to post

Sinon dis tout de suite que je sert à rien ^^. Pourquoi tu perd ton temps à lui répondre à lui ? Il restera de toute façon certain de détenir la vérité absolu.

Mais je vais quant même développer au tour de ce que tu viens d'écrire.

Je ne trouve pas le passage du labo trop long et la tension est bien présente. De plus elle jure complètement avec le reste du tont du film. Donc quant c'est de la branlette intellectuel c'est pas bien, et quant ya un vrai parti pris vous critiquez aussi ? Moué.

Pour toutes les incohérences et personnages chiant. Avoir survécu à 3 saisons de The Walking Dead m'a beaucoup aidé à avaler la pilule.

Sinon l'analogie avec Israël est rigolote mais

faut aussi se rappeler qu'ils perdent à la fin...

Et la 3D c'est simple depuis Man of Steel et les dizaines de films précédents je me suis promis de ne plus jamais rajouté 2€ pour voir un film flou.

PS : c'est 28 jours/semaines plus tard.

Share this post


Link to post

Les gros studios dégagent le sang pour ne pas se fâcher avec les exploitants de salles de cinéma qui n'aiment pas les films +18/R.

Je suis allé voir Star Trek Into Darkness.

J'ai toujours eu foi en J. J. Abrams et je pense qu'il signe ici son meilleur film. Respect de l'univers Star Trek (avec beaucoup plus de spectacle, mais n'empêche que les scènes où ça n'explose pas de partout ne sont pas dénuées de sens et d'intelligence) et maîtrise de la narration, on ne s'ennuie pas et il y a de vrais enjeux. Et de vrais personnages ! (même si Kirk et Spock font gay les 3/4 du temps)

Donc même si vous n'avez pas vu le un (qui était très correct), je vous recommande chaudement cette suite.

Star Trek Into Darkness a un plot twist tous les quarts d'heure. Dans sa dernière demi-heure, ça va même jusqu'à un twist toutes les cinq minutes.

C'est très bien si on n'est pas fan de Star Trek ou si on prend ça comme un film sur Mass Effect 2/3. Par contre, si on s'intéresse un peu aux personnages, on s'aperçoit quand même que personne n'évolue dans ce film à part peut-être Spock mais c'est pas glorieux.

Spoiler sur "{TEXT1}": 
Spock avoue qu'il avait quand même peur. Kirk est remis sur pied comme si de rien n'était. Kahn est renvoyé dans son frigo.

Tant qu'on est dans la partie spoiler Benedict Cumberbatch envoie du pâté. Même si le scénario lui donne une moins bonne fin que celle de l'incarnation par Ricardo Montalban.

Je ne suis pas fan de la franchise donc je ne peux pas dire s'ils ont vraiment fait n'importe. Ça a l'air quand même d'être le cas.

Bref personnellement, ça ne me réconcilie toujours pas avec le bonhomme mais au moins je ne dors pas devant ses films. Et je recommande Star Trek II: La Colère de Kahn. Au moins là dedans les événements et les personnages ont de l'importance.

[Edit] Par contre ce serait vraiment chouette qu'Abrams garde Micheal Giacchino à la BO pour les prochains Star Wars, on serait sûr d'avoir au moins un truc cool dans ces films.

Avant que vous reprenez votre discussion sur l'énième film de zombies, je pose ça là :

BOQcsVuCAAI9LSO.jpg

Plus d'affiches de Pacific Rim ici et .

Share this post


Link to post
Pour le film en lui même, il a simplement le cul entre deux chaises. Torturé entre l'envie de faire du neuf dans un genre surexploité et avoir un résultat tout publique. Alors c'est pleins de bonnes idées (mention spécial à la Corée du Nord), on voyage partout dans le monde (un comble pour un film du genre), et l'angle y est original (la ou la mode est à la survie en mettant totalement les début de l'épidémie de coté, ici on se concentre sur la recherche de la solution par la source). En contre partie les effets spéciaux sont en dent de scie, peu de plan sont consacré aux Zombies, et le sang/gore est absolument inexistant.

Le cul entre deux chaises ? J'ai justement trouvé qu'il reprenait avec facilité et sans aucun génie les grands classiques du genre dans un optique 100% faire du fric en proposant le minimum... Sa chaise est bien sous ses grosses fesses dans la même ligné d'un battleship pour les extraterrestre par exemple...

Le coté tour du monde est un bon concept c'est vrai. Prendre du recul sur une pandémie en voie de détruire l'humanité ça peut donner des trucs vraiment biens (et pas besoin de s'appeler Kubrick pour le concevoir). A l'opposé d'un film comme la guerre des mondes par exemple ou, au final, on ressent une frustration de ne jamais s'éloigner de tonton Cruise pour voir au dessus de la haie ce qu'il en est... Surtout en partant sur un film à visé "grand spectacle" ce qui est ici clairement le cas. Mais voilà là encore monsieur Forster est même pas foutu de nous faire bander avec un budget pareil... Sérieusement on ne voit rien ! RIEN ! Mis à part Israel on passe notre temps dans un avion, une base militaire, un avion, un labo... Elle est ou la frappe aérienne sur la tour eiffeil ? Le Boeing 747 qui se casse la gueule sur le london bridge ? Les militaires complètement paniqué qui dézinguent du civil ? etc, etc... Vous voulez nous impressionner et nous empêcher de réfléchir aux incohérence de la taille d'un mammouth qui pullulent dans votre scénar de 3 pages ? Mais alors allez y franchement bordel ! Non c'est sur pas besoin le peuple est content donc autant faire d'une pierre deux coups et passer en plus pour un réal "intelligent" et "engager pour la paix et l'amour dans le monde"... Tim tu dis : "mention spécial à la Corée du Nord". Bah oui c'était drôle c'est anecdote mais voilà ça reste une anecdote et au final on ne sort pas du monde américain.

Bon sinon je n'ai pas dit que la partie dans le labo était trop longue... Juste qu'on sait exactement ce qu'il va se passer et comment ça va se finir donc ça perd en intérêt. Pis bon même si c'est plutôt bien fait ça me fait un peu penser à une mission de FPS dans un labo. Ça a beau être super bien réalisé bah au final ça vaut pas une bonne mission dans un environnement plus riche... Mais là ou c'est flippant c'est que oui : je ne me suis pas ennuyé devant ce film... Au même titre que j'aime manger un big mac au macdo j'ai passé un bon moment mais voilà je ne peux m’empêcher de me dire qu'il y avait tellement moyen de faire bien mieux et surtout beaucoup moins "nocif" (pour continuer la comparaison avec le big mac). Le truc qui me désespère un peu c'est c'est mode du mac do à toute les sauces... Comme si on remplaçait de plus en plus les petits restaurant par des grandes chaines sans saveurs... Et là ou c'est triste c'est que "tout le monde" est content... Qu'on aime aller au mac do : oui y'a pas de problème avec ça. Moi le premier j'aime bien débrancher mon cerveau et regarder un Predator, Terminator, Rambo, etc, etc... de temps en temps. Qu'on dise que c'est de la grande cuisine au même titre qu'un bon plat bien préparé dans un restaurant : non là je suis désolé mais c'est triste. Surtout que je suis très gentil en comparant ce genre de film avec un Predator ou autres parce que oui ça volait pas haut et y'avait du "WTF" mais on nous prenait quand même beaucoup moins pour des cons...

Ensuite :

Le thriller est passionnant.

Bon bah là je ne sais pas... On a pas du voir le même film... Si par Thriller tu parles du raisonnement et du cheminement vers la résolution du problème j'ai du mal à te suivre. C'est téléphoné comme rarement j'ai vu une fin téléphonée (je vais spoil pas mal et j'ai pas envie de mettre des balises donc vous êtes prévenus). A partir du moment ou Brad annonce que si on est malade ils n'attaquent pas (bon petite parenthèse pour vous dire que si il vous a fallu attendre qu'il l'annonce pour le comprendre je vous invites fortement à ne pas vous lancer dans une carrière de détective :wink: ). Il faut donc aller chercher un virus pour essayer de faire un vaccin. Bon bah là vous savez instantanément qu'il va finir acculé par une horde de zombie et qu'il va être obligé de se sacrifier en s'injectant un virus pour sauver le monde et sa copine rambo qui a perdu une main mais qui reste une vrai guerrière (ça c'est une femme de 21em siècle !) et le bon docteur Zuckerberg. Ah bah non enfaite my bad...

Non finalement faut reconnaitre la fin est totalement différente : y'a qu'un seul zombie et il n'est même pas obligé de se sacrifier (on va pas tuer Brad il est papa quand même !) : une petite piqure et hop c'est reparti pour le porte-avion et le drapeau amé... de l'ONU pardon :pardon:

Pour ce qui est du reste de l'enquête : mention spéciale pour la mort du chercheur au début du film après avoir révélé LE truc qui va aider Braddy à trouver LA solution. J'ai rarement autant rigolé devant une scène "dramatique" dans un film de zombie ^^. Bon pis sinon ça vol pas bien haut hein... Des gros slow motion sur des mecs visiblement pas en forme qui se prennent des gros vents de la part de nos amis excités. Des phrases "énigmatiques" poussant notre bons champions à mettre la vie de 50 personnes pour aller à l'autre bout du monde et découvrir la suite ! Des raisonnements Einsteinesque menant à une progression complètement surprenante ! Bref un enfant de 10 ans aurait fait la même chose que Brad (dans tous les sens du terme c'est à dire niveau profondeur du raisonnement et prise de décision...). Ou alors encore une fois je surestimes les gens et je suis diablement intelligent et finalement il est vraiment fort ce Sherlock :roll:

Et la dernière partie est un grand hommage au genre alors qu'on avait arrêté d'espérer retomber sur nos pieds. (beaucoup de verbes dans cette phrase)

Tu parles de la fin avec la voix-off qui fait la morale ou avant ? Je veux bien que tu développes un peu là :?

Sinon l'analogie avec Israël est rigolote mais

Spoiler:

faut aussi se rappeler qu'ils perdent à la fin...

Bah justement les israéliens qui construisent un mur (on nous remet une petite couche de shoananas avant histoire de nous faire comprendre qu'ils en ont bavé et que maintenant sont plus là pour rigoler !) autour de Jérusalem pour sauver le monde et qui accueillent les gens à bras ouverts... Si on s’intéresse un temps soit peu à la géopolitique et à l'actualité bah ça fait pas vraiment rire... C'est vraiment de mauvais gout et personnellement j'ai vraiment eu a vision du mec le cigare en bouche derrière sa piscine à Los Angeles en train de rire bien gras en écrivant le scénar... Mais sans être en mode "théorie du complot" etc, etc... C'est tellement gros que je trouve ça fou que ça passe aussi bien...

Sinon ils ne perdent pas hein... Mourir en héros submergé par le mal en aillant voulu faire le bien j'appelle pas ça "perdre". La question n'est pas de perdre ou de gagner d'ailleurs :|

Donc quant c'est de la branlette intellectuel c'est pas bien, et quant ya un vrai parti pris vous critiquez aussi ? Moué.

Pour toutes les incohérences et personnages chiant. Avoir survécu à 3 saisons de The Walking Dead m'a beaucoup aidé à avaler la pilule.

Pas compris ta phrase dans le sens ou je ne vois pas de branlette intellectuel dans la partie labo (fin pas plus que dans le reste du film et à ce niveau là je sais même pas si on peut qualifier ça d'intellectuel, branlette ou pas...) et je vois encore moins de "vrai parti pris" ? Le fait de centrer ça sur la recherche du remède et de faire 25% d'un film grand spectable sur une pandémie mondiale rendant les gens enragés dans un labo avec un déroulement des plus classique (trouver solution, aller chercher solution, méchant partout autour de solution, infiltration, bruit, action, séparation du groupe, héros seul devant la solution, sacrifice du héros, résolution, fin). Sacré parti pris effectivement... :roll:

La médiocrité d'une série est un argument pour sauver un film ? Et là ou c'est drôle c'est qu'il y a limite moins de WTF en 3 saisons d'une série clairement simplette qu'en deux heures de WWZ (c'est dire). Et concernant les personnages j'ai du mal à détrôner la famille de Brad (avec le ptis mexicains ça fait toujours mieux), le politique impuissant noir et la super femme ninja militaire handicapée muette (oui a tendance à cumuler) dans la catégorie sans intérêt (et mal joué en plus... Mon dieu la VF de la ptite famille :o ).

Enfin bref j'ai perdu trop de temps sur ce film.

Le plus drôle c'est que si on vient me voir et qu'on me demande si il faut aller le voir je pense que je répondrai :"oui vas-y c'est merdique mais bon c'est marrant et sur grand écran y'a des scènes qui rendent pas mal..." ou un truc du style :arrow:

(Si y'a des phrases pas vraiment françaises ou des fautes à hérisser un hérisson je m'en excuse j'ai la flemme de me relire et je suis très fatigué :P )

Share this post


Link to post
Enfin bref j'ai perdu trop de temps sur ce film.

Je sais pas si je dois vraiment te répondre du coup, mais je vais tenter. Après tout tu ne dois pas être le seul à l'avoir vus ici. (je mets de coté l'autre avec son pseudo en bleu).

Si par Thriller tu parles du raisonnement et du cheminement vers la résolution du problème j'ai du mal à te suivre. C'est téléphoné comme rarement j'ai vu une fin téléphonée

Je parle exactement de ça. Mais à une échelle bien plus réduite. Tu prend le film en son entier. Alors qu'il est habillement découpé en plusieurs partie bien distincte. Et le suspense de l'intrigue arrive à termes quant le personnage et le spectateur en même temps en arrive à la même conclusion, pas quant Brad révèle la solution, mais bien avant (dans l'avion). Peu de film te font ressentir ce frisson (thriller=frémir) de comprendre en même temps que les personnages. De souvenir je citerai Ripper, puisque je ne parle pas de révélation final, pas de Shyamalan ici ^^.

Tu parles de la fin avec la voix-off qui fait la morale ou avant ? Je veux bien que tu développes un peu là

Je parle de la partie dans le labo qui vus la tournure du film jusqu'à présent est surprenante, c'est comme si t'avais pris un épisode de TWD et que tu lui avais collé la première partie du premier Resident Evil juste derrière. Le ton n'est pas du tout le même, et c'est ça que j'appelle "parti pris".

Donc quant c'est de la branlette intellectuel c'est pas bien, et quant ya un vrai parti pris vous critiquez aussi ? Moué.

Par branlette intellectuelle, je parle de tout les reproches qui peuvent être fait à la première partie du film, qui vous déplais. Mais quant le réal' change de ton (le parti pris sus-cité), cela ne vous plait quant même pas. Le "Moué" c'est pour ma dubitation (je viens d'inventer ce mots et je suis surpris qu'il existe vraiment).

Sinon ils ne perdent pas hein... Mourir en héros submergé par le mal en aillant voulu faire le bien j'appelle pas ça "perdre". La question n'est pas de perdre ou de gagner d'ailleurs

Dans un film de zombi, gagner c'est survivre donc si, ils perdent. Que ce soit la question ou pas. Et même si tu dois être fier de ta boutade sur les scénaristes, au moins ici c'est assumé. Et beaucoup moins foutage de gueule moralisateur que la fin de

par exemple.

Share this post


Link to post
Tu prend le film en son entier. Alors qu'il est habillement découpé en plusieurs partie bien distincte. Et le suspense de l'intrigue arrive à termes quant le personnage et le spectateur en même temps en arrive à la même conclusion, pas quant Brad révèle la solution, mais bien avant (dans l'avion). Peu de film te font ressentir ce frisson (thriller=frémir) de comprendre en même temps que les personnages.

Suspense ? Habilement découpé ? Frisson ?

Je vais récupérer ton mouai... En résumé (et il me semble avoir déjà expliqué pourquoi) je pense que tu trompes et je ne suis pas d'accord avec tout ça...

Je parle de la partie dans le labo qui vus la tournure du film jusqu'à présent est surprenante, c'est comme si t'avais pris un épisode de TWD et que tu lui avais collé la première partie du premier Resident Evil juste derrière. Le ton n'est pas du tout le même, et c'est ça que j'appelle "parti pris".

En ce sens oui à la limite on peut dire "surprenante"... Ca ne lui enlève en rien les "critiques" que je lui ai faites :roll:

Par branlette intellectuelle, je parle de tout les reproches qui peuvent être fait à la première partie du film, qui vous déplais. Mais quant le réal' change de ton (le parti pris sus-cité), cela ne vous plait quant même pas. Le "Moué" c'est pour ma dubitation (je viens d'inventer ce mots et je suis surpris qu'il existe vraiment).

Le réal ne change jamais réellement de ton hein... Faut pas déconner. Honnêtement j'ai vraiment l'impression (même si tu vas me retourner le truc en sens inverse) que tu manques énormément de recul sur ton visionnage du film... Tu devais être en mode déconne avec des potes ou je sais pas parce que c'est quand même gros ce que tu me sorts et te connaissant je sais que t'es capable d'une analyse plus fine.

Dans un film de zombi, gagner c'est survivre donc si, ils perdent. Que ce soit la question ou pas.

C'est le vrai Tim monroe là ? :?

Et beaucoup moins foutage de gueule moralisateur que la fin de 2012 par exemple.

Pour moins c'est à ranger dans le même sac (en à peine moins "ridicule" peut-être...). Et je trouve que 2012 assume beaucoup plus son coté wtf que les pseudos camouflets de WWZ. Ceci étant dit si il fallait "classer" les films WWZ est mieux que 2012 hein (me faites pas dire ce que j'ai pas dit ^^).

Share this post


Link to post
Et la 3D c'est simple depuis Man of Steel et les dizaines de films précédents je me suis promis de ne plus jamais rajouté 2€ pour voir un film flou.

T'as loupé Avatar, Titanic 3D et L'odyssée de Pi ?

Sinon pour World War Z, ça ne vaut même pas le coup de s'attarder sur lui.

Par contre, si on s'intéresse un peu aux personnages, on s'aperçoit quand même que personne n'évolue dans ce film à part peut-être Spock mais c'est pas glorieux.

Kirk suit à peu près exactement la même évolution que dans La Colère de Khan.

Spoiler sur "{TEXT1}": 
Spock avoue qu'il avait quand même peur. Kirk est remis sur pied comme si de rien n'était. Kahn est renvoyé dans son frigo.

Plus que l'évolution des personnages, je pense qu'Abrams a parié sur l'émotion, l'humour et les relations entre les personnages principaux.

Et je dis bien Abrams, car c'est lui qui sauve le film grâce à sa caméra et sa réalisation très maîtrisées car oui, le scénario est un peu faiblard (ça se comprend vu le trio de scénaristes) mais Abrams arrive à faire passer les faibles enjeux comme colossaux grâce à sa superbe réalisation qui s'est très améliorée depuis MI3 mais même depuis Super 8 (bon par contre, il abuse toujours des lens flares Et encore, la 3D est très bonne donc ces lens flares aident au relief et à toute la profondeur qu'il voulait donner et des dutch angles).

Spoiler sur "{TEXT1}": 
Tant qu'on est dans la partie spoiler Benedict Cumberbatch envoie du pâté. Même si le scénario lui donne une moins bonne fin que celle de l'incarnation par Ricardo Montalban.

Benedict Cumberbatch est tout à fait géant dedans, mais Zachary Quinto et surtout Simon Pegg sont aussi absolument parfaits dans leurs personnages. L'un avec cet aspect monolithique et l'autre dans son potentiel humoristique incroyable.

(rappelle-moi pourquoi t'as mis une balise spoiler là-dessus ?)

Je ne suis pas fan de la franchise donc je ne peux pas dire s'ils ont vraiment fait n'importe. Ça a l'air quand même d'être le cas.

Je suis quand même pas obligé de te rappeler que J.J. Abrams utilise une timeline différente de la saga Wise & Cie ?

(au fait, je parle toujours pas anglais)

Et je recommande Star Trek II: La Colère de Kahn. Au moins là dedans les événements et les personnages ont de l'importance.

C'est effectivement un très grand film que j'affectionne beaucoup. (et j'aime bien le tout premier aussi, pour sa dimension métaphysique, malgré de beaux défauts)

Cela-dit, je suis quand même très sensible au nouvel esthétisme qu'apporte J.J. Abrams à la série (bien que finalement, elle n'est guère plus qu'un mix entre du Kubrick, du Spielberg et du Lucas) mais surtout aux nouveaux acteurs, notamment les trois que j'ai cité plus haut.

[Edit] Par contre ce serait vraiment chouette qu'Abrams garde Micheal Giacchino à la BO pour les prochains Star Wars, on serait sûr d'avoir au moins un truc cool dans ces films.

Je ne sais pas s'il arrivera à la cheville de John Williams, mais oui, j'adore son travail. Lost se tape une des meilleures OST de série grâce à lui et il a une véritable patte artistique, ce qui manque cruellement à pas mal de compositeurs modernes.

Je sais pas pourquoi, mais je verrais bien James Newton Howard. Son boulot sur After Earth est très réussi !

Plus d'affiches de Pacific Rim ici et .

OUAH !

Dieu, que j'ai hâte... Del Toro m'a vraiment manqué en cinq ans (ah et Tim, ce sera vraiment l'occasion de rajouter 2€ pour la 3D).

Sais-tu quels éléments précis a-t-il apporté au Hobbit ?

As-tu vu Mamá ?

Share this post


Link to post

Pour en revenir sur les films de zombie, personnellement, avec trois potes on a maté avant-hier et hier 28 jours plus tard, puis [REC] (la version originale espagnole) et 28 semaines plus tard.

Bon déjà 28 jours plus tard c'était vraiment le plus naze de tous, j'ai vraiment du mal à comprendre tout l'engouement autour de ce film: il propose les personnages les plus profondément débiles que j'ai pu voir dans un film, c'est parfois insupportable, on dirait que leur but c'est de prendre les décisions les plus connes, les plus dangereuses et les moins crédibles possibles. Bref, beurk.

[REC] par contre j'ai personnellement adoré, la caméra-reportage rend le film très immersif, les personnages ne sont pas cons comme ceux de 28 jours plus tard, y a de l'action non-stop. Seul regret, ça se finit vraiment à l'arrache je trouve mais bon.

Et 28 semaines plus tard, bah, un peu mieux que le premier de la série, pas la folie non plus mais bon.

Voilà voilà, osef quoi. J'irai pas voir WWZ :D

Share this post


Link to post
Bon déjà 28 jours plus tard c'était vraiment le plus naze de tous, j'ai vraiment du mal à comprendre tout l'engouement autour de ce film: il propose les personnages les plus profondément débiles que j'ai pu voir dans un film, c'est parfois insupportable, on dirait que leur but c'est de prendre les décisions les plus connes, les plus dangereuses et les moins crédibles possibles. Bref, beurk.

Le côté un peu expérimental de 28 jours plus tard peu déranger. Sa toute dernière séquence aussi.

Mais on ne peut pas enlever au film la volonté de creuser assez loin dans sa réalisation et ses thématiques.

J'ai du mal à comprendre en quoi les personnages de ce film sont "débiles", les relations entre eux sont vraiment creusées et ils évoluent ! (plus que ceux d'Into Darkness en tout cas ^^)

Et puis abandonner l'idée que le danger vient des zombies pour montrer que le véritable danger est bien humain, c'est vraiment une des putains de force du film. C'est vrai, au final, les zombies ne sont animés que par des instincts primitifs alors que seul l'Homme peut se comporter comme un monstre, un sadique. Et parfois, pour combattre le mal interne, il faut se personnifier en la violence elle-même, comme le fait le héros à la fin, sur la merveilleuse musique de John Murphy.

En plus, l'absolument génial Cillian Murphy porte tout le film dans une interprétation exceptionnelle.

28 jours plus tard est peut-être le meilleur des trois films que tu as cité.

[REC] par contre j'ai personnellement adoré, la caméra-reportage rend le film très immersif, les personnages ne sont pas cons comme ceux de 28 jours plus tard, y a de l'action non-stop. Seul regret, ça se finit vraiment à l'arrache je trouve mais bon.

Là, par contre, je serais bien de ton avis. REC était une putain de bonne surprise. Sa suite n'est pas minable, non plus. Par contre le troisième est à vomir.

Et 28 semaines plus tard, bah, un peu mieux que le premier de la série, pas la folie non plus mais bon.

Bon ben là, j'arrive pas à comprendre.

28 semaines plus tard est un véritable mauvais film.

Là où le très intéressant Danny Boyle (hé, Sunshine, quoi) tentait de se réapproprier un genre sur-codifié, l'idiot Fresnadillo (qui connait ce mec ??) tombe dans tous les clichés des films de zombis et dans la connerie des films américains. Danger du père bien mal exploité, plans dégueulasse (et ce n'est pas dans la volonté de tenter quelque chose de nouveau comme dans 28 jours), saloperies d'enfants-héros, des passages grave capillotractés, une histoire conne de chez conne, une surexploitation de la superbe musique de John Murphy dans des moments où elle est totalement inappropriée (elle devient un simple leitmotiv de l'action alors qu'avant elle était révélatrice de la haine nécessaire pour combattre le Mal interne à l'espèce humaine) et j'en passe parce que le film n'est plus très frais dans ma tête.

28 semaines plus tard est une putain d'erreur cinématographique et réduit à néant tout ce qu'il y avait de bien dans 28 jours plus tard pour accumuler les conneries, ce qui aboutit à un film sans âme et très très oubliable malgré Robert Carlyle.

Share this post


Link to post

Tu ne comprends pas en quoi les personnages de 28 jours plus tard sont débiles ?

Une petite liste de trucs que je me souviens de tête mais j'en retrouverais facilement d'autres si je regardais le film en live:

-Le héro dont j'ai oublié le nom rencontre la black et le pote de la black, puis le mec se fait buter, il ne reste plus que la black et lui, puis là ils décident de monter dans un immeuble où ils retrouvent la gamine et son père. Bon, bah en montant dans les escaliers y a un couple de zombies qui se ramènent, et quand la black s'en rend compte, elle se met à hurler (mais hurler hein) au personnage principal: "SILENCE !!! ILS ARRIVENT !!!". MAIS SERIEUX, comment on peut laisser passer CA dans un film ?!?! Première balle dans la tête.

-Peu de temps après, ils se barrent en bagnole pour aller rejoindre le camp de l'armée, situé à 40km au nord de Manchester. ils en arrivent à un stade où plutôt que de faire un petit détour, ils préfèrent passer par un tunnel. Tu sais, ce putain de tunnel que la caméra te montre, sans aucune putain de lumière, avec forcément des putains de bagnoles foutues en l'air de partout, et des putains de zombie. Et BAH NON, là où n'importe quel être humain censé aurait décidé de NE PAS PASSER PAR LA, ces trous du cul y foncent comme des neuneus (on notera quand même que le mec avait dit que c'était une mauvaise idée, woaw, quel génie !). Alors là, le spectateur sait déjà à quoi s'attendre avant même que ça n'arrive et d'ailleurs il ne se trompe pas, y a forcément des bouchons de partout avec des voitures accidentées dans tous les sens. MAis non, c'est pas fini, y a ce débile de père de famille, comme un gros DEBILE qui décide de foncer en mode nobrain en roulant par-dessus les carcasses de bagnoles. BORDEL QUOI. Et forcément bah ça se passe mal, ce trou du cul est surpris d'avoir crevé un des pneus de sa caisse, ils frôlent la mort à cause des zombies et toussatoussa. UNE RAFALE DE BALLES DANS LEUR TÊTE A TOUS !!

-Troisième connerie encore une fois totalement insupportable: Ils arrivent devant un camion-citerne et décident de faire une pause pour siphonner l'essence du camion. YEAH, BONNE IDEE MEC ! TA PREMIERE BONNE IDEE ! Sauf que FORCEMENT, le héros est TROP CON comme ses copains (le coup des tunnels ne les a pas calmés, ils n'ont toujours peur de rien), et pour UNE PUTAIN DE RAISON STUPIDE ("lol on a pas de cheeseburger je vais voir si y en a dans cette station-service abandonnée hihihihi !!!") le film nous balance encore une fois une scène ultra-prévisible et irritante: irritante parce que le héros a vraiment des idées d'abrutis: ils ont largement assez de bouffe, ils ont assez d'essence, ils n'ont plus rien à foutre ici, y a une putain d'invasion de zombies dans le monde entier, y a pas une seconde à perdre, et l'autre décide d'aller fouiller une station service pour trouver des CHEESE BURGERS qui sont forcément PERIMES depuis DES JOURS ????????????????????? SERIEUX ?????????). Et prévisible parce que FORCEMENT ca se passe mal et y a un môme zombifié qui lui saute dessus (comme nous nous y attendions tous). Bordel mais il faut le brûler.

Tu parles d'évolution des personnages, mais j'ai du mal à voir où tu veux en venir. Si pour toi, la black qui au début en a rien à foutre des gens et puis qui à la fin comprend qu'elle avait tort, c'est une évolution des personnages, bah tu me déçois, je te pensais plus difficile que ça à convaincre ! Ou alors tu vois des trucs là où 'faut pas :b

De plus, leur personnalité ne sont pas marquantes du tout (le mec principal bah il est gentil, honnête et loyal et pi même qu'il laisse tomber personne ! Pis la black au début c'était 100% surviefucktheworld et puis à la fin ele tombe amoureuse du héros et s'attache à la gamine... Gamine qui ne sert à rien, qu'est juste là pour balancer une pseudo morale à la con au début du film et puis le reste du temps elle est shootée et donc osef, et puis le père... le père... LE PERE PUTAIN !

-Quatrième point ! LA MORT DU PERE ! enfin, comment il se fait infecter, on devrait dire. MAIS WTF ?!?!?! Y avait quoi ? Une chance sur un million que ça arrive, ce genre de connerie ? (pour rappel, il regarde vers un corbeau en train de bouffer un cadavre d'infecté, et y a UNE seule goutte qui tombe PILE dans l'oeil du gars qui n'a même pas réagit quand il l'a vue tomber !! AAAAaaAaArgggghhhh............................................................................

Bref, non seulement les personnages sont pas forcément intéressants de base mais en plus ils sont profondément cons alors merde quoi ><.

Heureusement, ça se calme plus ou moins quand ils arrivent chez les militaires (aka "bites sur pattes"), mais ça reste pas bien pour autant, et on pourra dire ce qu'on veut genre "ouai mé tavu c bien filmé" ou j'en sais rien de trucs de cinéma là, bah (mes potes et) moi on a vraiment trouvé ça ridicule, pire que ridicule... Navrant.

Au contraire, j'ai préféré 28 semaines plus tard parce que justement les personnages sont moins cons, si on oublie

-le père qui embrasse la mère quand ils se retrouvent, BORDEL DE MERDE

-et les deux gosses qui, à peine arrivés, s'empressent de courir dans la partie de la ville qui n'est PAS SECURISEE pour aller chercher DES PAIRES DE CHAUSSURES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Non sérieux, comment quelqu'un comme toi qui kiffe gravesamère le cinéma peut-il avoir aimé 28 jours plus tard ? ! c'est juste pas regardable... Ou alors je suis vraiment passé à côté du truc, mais non, non, non, ça me les brise trop les personnages aussi niais :D

TROP DE HAINE DANS CE POST

OK ???????????????????§§§§§§!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

waw bordel ça m'énerve de parler de ce film !

Share this post


Link to post

Rejoindre le discussion

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

  • Pub bloquée :(
×
×
  • Create New...